Get Adobe Flash player

Sytème mécanique de réglage des angles de pédalage des vélos de course pour circuits montagneux . (abrégé)

Les angles de pédalage sont définis pour le vélo en terrain plat , la position de la selle en hauteur , le talon sur la pédale en bas , et le recul de selle par rapport à la grandeur de la manivelle en position horizontale. Quand le vélo se trouve dans une côte , ces angles de pédalage basculent vers l’arrière en même temps que le centre de gravité du coureur . Quand la pente est rude , ç’est pas un problème pour les non grimpeurs si la pente n’est pas trop longue , en danseuse et un bon braquet adéquat ,ou même en force , çà passe , en circuits de montagne la pénibilité du non grimpeur est irrémédiable à cause de la longueur de la pente ,c’est alors la même pénipilité posturale que dans certains métiers. Le vélo placé sur une pente , par exemple à 10 % , le tube de selle s’inclinera vers l’arrière d’une inclinaison en degrés de 5°,71 ( tg alpha = 10/100)

Comme il apparaît difficile de faire incliner le tube de selle vers l’avant à partir de l’axe pédalier, j’ai imaginé un système de came sur lequel vient coulisser une selle fixée sur un support synthétique; la came usinée en arc de cercle a pour centre l’axe pédalier , la selle pouvant alors décrire un arc de cercle vers l’avant , identique à ce que ferait le tube de selle à partir de l’axe pédalier. Sur terrain plat , l’ensemble est usiné pour que la selle soit en fin de course à droite, bien horizontale , quand elle sera déplacée en fin de course à gauche dans un déplacement angulaire de 5°71, elle sera toujours horizontale sur une pente à 10% . Pour une pente moyenne à 5 % , la selle peut se bloquer entre les deux positions extrêmes , le support glissant très librement grâce à l’emploi de petits roulements à aiguilles.